Témoignages

Sur cette page quelques témoignages et ressentis de personnes qui ont suivi où suivent des séances que j'anime.

Merci à eux de leurs encouragements, et de permettre aux visiteurs de ce site de percevoir les différentes facettes de ce qui peut être attendu et reçu de la sophrologie.

Ces témoignages me permettent à mon tour de rebondir sur certains aspects que je n'aurais peut-être pas pensé à aborder spontanément sur ces pages du site.

Vous pourrez également accéder aux autres avis déposés sur Google, en cliquant sur https://g.page/pascalbordillonsophrologie/review

Depuis janvier 2016, je pratique la sophrologie de façon hebdomadaire et elle m’apporte au quotidien un apaisement général, aussi bien psychique que physique (j’ai arrêté de me casser les ongles après 3 ou 4 mois de pratiques, du jour au lendemain. Bel exemple, selon moi, d’apaisement général).

Elle m’a permis d’améliorer ma prise de parole, dans différentes situations. Je dirai même qu’elle libère ma parole. Elle m’apporte plus de dynamisme, de confiance en moi mais également un bien être physique (disparation de douleurs dorsales).

Concrètement, elle me permet de ne pas ressasser en permanence des situations passées, ou à venir, désagréables. J’aborde avec plus de confiance et de sérénités des épreuves stressantes, comme une prise de parole, un concours…

H.

Merci H. Parmi les différents bénéfices de la pratique que tu exprimes là, j'ai envie de rebondir sur la notion de "ne pas ressasser en permanence des situations passées".

Le passé n'existe plus, et le futur n'est qu'une projection, il n'existe donc que l'instant présent.

Pourtant la PERCEPTION de notre passé est bien une réalité psychologique. Cette perception nous influence même au delà de ce dont on est conscient au jour le jour. Par exemple, je peux être anxieux à l'idée de prendre la parole parce que dans un passé lointain des expériences conflictuelles avec le groupe m'ont tétanisées. Aujourd'hui, ces blocages peuvent être persistants même si, pourtant, je ne me remémore pas à chaque fois ces circonstances initiales.

Si d'une part le passé n'existe plus et d'autre part je ne revis pas à chaque fois consciemment ce passé traumatisant, comment peut-il encore m'affecter?

Une part importante de la réponse réside dans la mémoire du corps. Le corps qui associe des circonstances, des perspectives, des mots-clés,... à un état de stress. Et une part importante de la sophrologie est justement de revisiter son corps, et donc ses mémoires, et de se proposer un nouvel état, plus relâché, de plus en plus relâché, pour en faire un nouveau vécu.

Un jour, après une certaine pratique, de la même manière que le stress s'imposait à nous malgré nos efforts mentaux immenses pour nous raisonner, le calme s'impose à nous dans les circonstances qui autrefois nous angoissaient, et nous en sommes parfois les premiers surpris. C'est qu'il y a dans le corps des clés qui ouvrent exactement et indépendament du mental les portes qui leur correspondent.

Il y a bientôt 2 ans de cela, alors que j'étais dans un état de détresse personnelle et professionnelle, les séances de sophrologie prodiguées par Pascal m'ont aidé à me recentrer, à apprivoiser mes peurs, à canaliser mes émotions et à vivre en pleine conscience. J'ai depuis repris force, énergie et envie, j'ai même eu le courage de changer d'emploi et chaque jour j'applique naturellement ses conseils.

Pascal, merci d'avoir toujours été à l'écoute et sans jugement.

S.

Merci S. Le changement peut se manifester par une nouvelle façon de vivre ce que l'on vit, ou bien par la volonté d'accueillir une nouvelle situation. En tout cas, il FAUT qu'il y ait une vraie évolution du vécu, soit intérieure, soit intérieure ET extérieure, car il ne peut être question d'être seulement plus "relax" face à une situation que l'on ne supporte plus.

Ces séances de sophrologie hebdomadaires m'apportent beaucoup de sérénité. Elles mettent en accord mon corps et mon esprit dans une recherche de relaxation physique et mentale. Je remercie vivement Pascal pour sa bienveillance et sa perspicacité. Il est vraiment très efficace à décortiquer toutes sortes de problématiques.

D.

Merci D. Au début de la séance, le sophronisant (celui qui suit une séance de sophrologie) exprime son vécu du moment. J'encourage chacun à identifier les sentiments de base qui sont en jeu à travers ce vécu. Il peut s'agir de colère, de frustration, de peur, de tristesse, d'angoisse,... lorsque le vécu du moment est difficile, mais aussi de légèreté, de confiance, de sérénité, de clarté,... lorsque le vécu du moment est agréable à vivre.

Une fois conscient de ce qui est réellement en jeu au plus profond de lui derrière les formes de la relation, des événements, des circonstances,... le sophronisant peut ainsi se donner une attente pour la séance à venir : soit pour faire évoluer ce qui n'est plus souhaité, soit pour nourrir, enraciner, enrichir, prolonger, compléter ce qui lui apparaît comme positif.

Par conséquent, l'efficacité que tu as ressenti provient d'un levier qui s'appuie sur ta propre sincérité au cours de ce cheminement, sur ta capacité d'appréhender la séance de manière ouverte, plus que sur ma perspicacité, mais j'accepte le compliment! :)

Si vous êtes à la recherche d'un bon sophrologue et bien ne cherchez plus. Pascal est non seulement un très bon sophrologue plein de bienveillance et d'empathie, mais aussi il possède l'art et la psychologie nécessaires pour aller dans nos retranchements et nous faire avancer. C'est par des exercices de respiration, des exercices basés sur l'energie du corps ou des exercices de relaxation guidée, que nous progressons de semaines en semaines. Nous en ressortons avec une meilleure confiance en nous et une relation plus harmonieuse avec nous même et les autres. En début de séance nous sommes invités à déposer nos attentes pour la séance présente, et en fin de séance nous partageons nos vivances, résultats d'expérience. Pascal nous invite alors à comprendre à chaque fois ce qui est important pour chacun de nous.

P.

Merci P. Tu es l'un des plus anciens du groupe de sophro auquel tu participes. Tu m'as permis d'ouvrir des portes d'expérience en tant que sophrologue.

Nous apprenons au cours de notre formation la notion d'alliance. Je me souviens de l'importance que nos enseignants accordaient à ce mot et à cette notion. Vraiment  auprès de vous je comprends et je ressens la véritable portée de l'alliance, et comment elle ne peut exister que s'il existe un cheminement commun, une confiance partagée.

J'ai démarré les séances de sophrologie avec Pascal Bordillon il y a 1 an et demi. Je participe aux séances de groupe qui ont lieu à Talence tous les mardis soir. Nous nous retrouvons en groupe de six personnes environ. La séance commence à 18h30 et se termine vers 20h15. Les personnes qui pratiquent avec moi sont très assidues et enchantées de participer à ces séances. Je terminerai en évoquant plus spécialement mon cas personnel. Avant la sophrologie j'ai fait du training autogène avec un médecin, ça m'a fait beaucoup de bien et je pratiquais chez moi entre les séances. C'est peut-être pour ça que j'ai tout de suite "accroché" avec la sophrologie. Récemment j'ai pu constater les changements qui s'opèrent en moi. Mes relations avec mes proches s'en sont trouvées vraiment améliorées. Et tout cela se fait en douceur. Tout ceci vous donne une confiance énorme en vous-même et l'énergie arrive avec. Je ne me reconnais pas. Maintenant je suis capable de "remuer des montagnes". Finalement je peux résumer tout ça en 3 mots : "maintenant je suis heureux". J'ai atteint une certaine sérénité et tout ceci se transmet naturellement à mon entourage. C'est contagieux, en fait, ça s'attrape pour le plus grand bien de tous. Je termine par quelques mots sur Pascal Bordillon qui nous apporte beaucoup. C'est quelqu'un de profondément humain avec qui on ressent une grande confiance.

F.

Merci F. La pratique de la sophrologie a été pour toi un déclencheur important et décisif. Ce fut également le cas pour moi il y a 30 ans à l'occasion d'une première approche en tant que pratiquant régulier auprès d'un sophrologue, puis, comme une seconde vague, à l'occasion de ma pratique professionnelle de sophrologue entamée il y a quelques années. Moi aussi je peux dire que ma vie a changé. Mais ce sont des expériences propres à chacun. Je me rends compte de l'efficacité de la sophrologie, qui me surprend tout autant que sa simplicité apparente. Mais il y a aussi des personnes qui essaient et à qui ça ne plaît pas, d'autres qui n'arrivent même pas à rester en séance le temps suffisant, d'autres qui abandonnent plus ou moins rapidemment (parfois même au moment où justement quelque chose se passe...). Pour ces parcours et ces approches non concluantes : bien sûr aucun jugement. La sophrologie n'est qu'une voie parmi d'autres. Et dans cette pratique je suis un sophrologue parmi beaucoup d'autres. Il y a aujourd'hui bien des sophrologues de qualité, chacun avec sa personnalité, son degré d'expérience, ses spécialités, et ses catégories de publics qui souvent s'imposent au sophrologue, de manière parfois innatendue. Il est néanmoins important de trouver un professionnel fiable et honnête. Les sophrologues formés au sein de l'Iseba de Bordeaux peuvent offrir une certaine garantie, car la formation qui nous a été donnée repose sur un enseignement rigoureux, exigeant, complet, équilibrant les apports pratiques et théoriques, relié aux besoins réels de nos existences quotidiennes.

Coordonnées

Pascal Bordillon Sophrologie  

184 cours du Maréchal Gallieni 33400   Talence 
☏ 06 69 71 38 41
 pabord@gmail.com

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Pascal Bordillon Sophrologie